Remets‑nous nos dettes comme nous‑mêmes avons remis à nos débiteurs. Mt 6.12

Bible de Jérusalem ++

Il s'agit d'un livre deutérocanonique, ce sont des textes admis secondairement par l'Église catholique, ceux de l'Ancien Testament ne font pas partie de la Bible hébraïque et le protestantisme ne voit pas ces livres comme inspirés et les considèrent donc comme pseudépigraphes (ou apocryphes).Fermer
  • Copier dans le presse-papier
  • 3.1
    « A l'Ange de l'Eglise de Sardes, écris : Ainsi parle celui qui possède les sept Esprits de Dieu et les sept étoiles. Je connais ta conduite ; tu passes pour vivant, mais tu es mort.
 Ap [3:1] copie vers le presse-papiers 
  • 3.2
    Réveille‑toi, ranime ce qui te reste de vie défaillante ! Non, je n'ai pas trouvé ta vie bien pleine aux yeux de mon Dieu.
 Ap [3:2] copie vers le presse-papiers 
  • 3.3
    Allons ! rappelle‑toi comment tu accueillis la parole ; garde‑la et repens‑toi. Car si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur sans que tu saches à quelle heure je te surprendrai.
 Ap [3:3] copie vers le presse-papiers 
  • 3.4
    A Sardes, néanmoins, quelques‑uns des tiens n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils m'accompagneront, en blanc, car ils en sont dignes.
 Ap [3:4] copie vers le presse-papiers 
  • 3.5
    Le vainqueur sera donc revêtu de blanc ; et son nom, je ne l'effacerai pas du livre de vie, mais j'en répondrai devant mon Père et devant ses Anges.
 Ap [3:5] copie vers le presse-papiers 
  • 3.6
    Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.
 Ap [3:6] copie vers le presse-papiers 
  • 3.7
    « A l'Ange de l'Eglise de Philadelphie, écris : Ainsi parle le Saint, le Vrai, celui qui détient la clef de David : s'il ouvre, nul ne fermera, et s'il ferme, nul n'ouvrira.
 Ap [3:7] copie vers le presse-papiers 
  • 3.8
    Je connais ta conduite : voici, j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer, et, disposant pourtant de peu de puissance, tu as gardé ma parole sans renier mon nom.
 Ap [3:8] copie vers le presse-papiers 
  • 3.9
    Voici, je forcerai ceux de la Synagogue de Satan ‑ ils usurpent la qualité de Juifs, les menteurs ‑, oui, je les forcerai à venir se prosterner devant tes pieds, à reconnaître que je t'ai aimé.
 Ap [3:9] copie vers le presse-papiers 
  • 3.10
    Puisque tu as gardé ma consigne de constance, à mon tour je te garderai de l'heure de l'épreuve qui va fondre sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre.
 Ap [3:10] copie vers le presse-papiers 
  • 3.11
    Mon retour est proche : tiens ferme ce que tu as, pour que nul ne ravisse ta couronne.
 Ap [3:11] copie vers le presse-papiers 
  • 3.12
    Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu ; il n'en sortira plus jamais et je graverai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la Cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez mon Dieu, et le nom nouveau que je porte.
 Ap [3:12] copie vers le presse-papiers 
  • 3.13
    Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.
 Ap [3:13] copie vers le presse-papiers 
  • 3.14
    « A l'Ange de l'Eglise de Laodicée, écris : Ainsi parle l'Amen, le Témoin fidèle et vrai, le Principe de la création de Dieu.
 Ap [3:14] copie vers le presse-papiers 
  • 3.15
    Je connais ta conduite : tu n'es ni froid ni chaud ‑ que n'es‑tu l'un ou l'autre !
 Ap [3:15] copie vers le presse-papiers 
  • 3.16
    Ainsi, puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche.
 Ap [3:16] copie vers le presse-papiers 
  • 3.17
    Tu t'imagines : me voilà riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien ; mais tu ne le vois donc pas : c'est toi qui es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu !
 Ap [3:17] copie vers le presse-papiers 
  • 3.18
    Aussi, suis donc mon conseil : achète chez moi de l'or purifié au feu pour t'enrichir ; des habits blancs pour t'en revêtir et cacher la honte de ta nudité ; un collyre enfin pour t'en oindre les yeux et recouvrer la vue.
 Ap [3:18] copie vers le presse-papiers 
  • 3.19
    Ceux que j'aime, je les semonce et les corrige. Allons ! Un peu d'ardeur, et repens‑toi !
 Ap [3:19] copie vers le presse-papiers 
  • 3.20
    Voici, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi.
 Ap [3:20] copie vers le presse-papiers 
  • 3.21
    Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon trône, comme moi‑même, après ma victoire, j'ai siégé avec mon Père sur son trône.
 Ap [3:21] copie vers le presse-papiers 
  • 3.22
    Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises. »
 Ap [3:22] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres