Mon coeur est prêt, ô Dieu, mon coeur est prêt ; je veux chanter, je veux jouer pour toi ! Ps 57.8


Bible de Jérusalem ++

Nouveau Testament
Les Evangiles
L'Evangile selon saint Luc
14
  • 14.1
    Et il advint, comme il était venu un sabbat chez l'un des chefs des Pharisiens pour prendre un repas, qu'eux étaient à l'observer.
 Lc [14:1] copie vers le presse-papiers 
  • 14.2
    Et voici qu'un hydropique se trouvait devant lui.
 Lc [14:2] copie vers le presse-papiers 
  • 14.3
    Prenant la parole, Jésus dit aux légistes et aux Pharisiens : « Est‑il permis, le sabbat, de guérir, ou non ? »
 Lc [14:3] copie vers le presse-papiers 
  • 14.4
    Et eux se tinrent cois. Prenant alors le malade, il le guérit et le renvoya.
 Lc [14:4] copie vers le presse-papiers 
  • 14.5
    Puis il leur dit : « Lequel d'entre vous, si son fils ou son boeuf vient à tomber dans un puits, ne l'en tirera aussitôt, le jour du sabbat ? »
 Lc [14:5] copie vers le presse-papiers 
  • 14.6
    Et ils ne purent rien répondre à cela.
 Lc [14:6] copie vers le presse-papiers 
  • 14.7
    Il disait ensuite une parabole à l'adresse des invités, remarquant comment ils choisissaient les premiers divans ; il leur disait :
 Lc [14:7] copie vers le presse-papiers 
  • 14.8
    « Lorsque quelqu'un t'invite à un repas de noces, ne va pas t'étendre sur le premier divan, de peur qu'un plus digne que toi n'ait été invité par ton hôte,
 Lc [14:8] copie vers le presse-papiers 
  • 14.9
    et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : Cède‑lui la place. Et alors tu devrais, plein de confusion, aller occuper la dernière place.
 Lc [14:9] copie vers le presse-papiers 
  • 14.10
    Au contraire, lorsque tu es invité, va te mettre à la dernière place, de façon qu'à son arrivée celui qui t'a invité te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors il y aura pour toi de l'honneur devant tous les autres convives.
 Lc [14:10] copie vers le presse-papiers 
  • 14.11
    Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé. »
 Lc [14:11] copie vers le presse-papiers 
  • 14.12
    Puis il disait à celui qui l'avait invité : « Lorsque tu donnes un déjeuner ou un dîner, ne convie ni tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, de peur qu'eux aussi ne t'invitent à leur tour et qu'on ne te rende la pareille.
 Lc [14:12] copie vers le presse-papiers 
  • 14.13
    Mais lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ;
 Lc [14:13] copie vers le presse-papiers 
  • 14.14
    heureux seras‑tu alors de ce qu'ils n'ont pas de quoi te le rendre ! Car cela te sera rendu lors de la résurrection des justes. »
 Lc [14:14] copie vers le presse-papiers 
  • 14.15
    A ces mots, l'un des convives lui dit : « Heureux celui qui prendra son repas dans le Royaume de Dieu ! »
 Lc [14:15] copie vers le presse-papiers 
  • 14.16
    Il lui dit : « Un homme faisait un grand dîner, auquel il invite beaucoup de monde.
 Lc [14:16] copie vers le presse-papiers 
  • 14.17
    A l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : Venez ; maintenant tout est prêt.
 Lc [14:17] copie vers le presse-papiers 
  • 14.18
    Et tous, comme de concert, se mirent à s'excuser. Le premier lui dit : J'ai acheté un champ et il me faut aller le voir ; je t'en prie, tiens‑moi pour excusé.
 Lc [14:18] copie vers le presse-papiers 
  • 14.19
    Un autre dit : J'ai acheté cinq paires de boeufs et je pars les essayer ; je t'en prie, tiens‑moi pour excusé.
 Lc [14:19] copie vers le presse-papiers 
  • 14.20
    Un autre dit : Je viens de me marier, et c'est pourquoi je ne puis venir.
 Lc [14:20] copie vers le presse-papiers 
  • 14.21
    « A son retour, le serviteur rapporta cela à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : Va‑t‑en vite par les places et les rues de la ville, et introduis ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.
 Lc [14:21] copie vers le presse-papiers 
  • 14.22
    Maître, dit le serviteur, tes ordres sont exécutés, et il y a encore de la place.
 Lc [14:22] copie vers le presse-papiers 
  • 14.23
    Et le maître dit au serviteur : Va‑t‑en par les chemins et le long des clôtures, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison se remplisse.
 Lc [14:23] copie vers le presse-papiers 
  • 14.24
    Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner. »
 Lc [14:24] copie vers le presse-papiers 
  • 14.25
    Des foules nombreuses faisaient route avec lui, et se retournant il leur dit :
 Lc [14:25] copie vers le presse-papiers 
  • 14.26
    « Si quelqu'un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
 Lc [14:26] copie vers le presse-papiers 
  • 14.27
    Quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas derrière moi ne peut être mon disciple.
 Lc [14:27] copie vers le presse-papiers 
  • 14.28
    « Qui de vous en effet, s'il veut bâtir une tour, ne commence par s'asseoir pour calculer la dépense et voir s'il a de quoi aller jusqu'au bout ?
 Lc [14:28] copie vers le presse-papiers 
  • 14.29
    De peur que, s'il pose les fondations et ne peut achever, tous ceux qui le verront ne se mettent à se moquer de lui, en disant :
 Lc [14:29] copie vers le presse-papiers 
  • 14.30
    Voilà un homme qui a commencé de bâtir et il n'a pu achever !
 Lc [14:30] copie vers le presse-papiers 
  • 14.31
    Ou encore quel est le roi qui, partant faire la guerre à un autre roi, ne commencera par s'asseoir pour examiner s'il est capable, avec 10.000 hommes, de se porter à la rencontre de celui qui marche contre lui avec 20.000 ?
 Lc [14:31] copie vers le presse-papiers 
  • 14.32
    Sinon, alors que l'autre est encore loin, il lui envoie une ambassade pour demander la paix.
 Lc [14:32] copie vers le presse-papiers 
  • 14.33
    Ainsi donc, quiconque parmi vous ne renonce pas à tous ses biens ne peut être mon disciple.
 Lc [14:33] copie vers le presse-papiers 
  • 14.34
    « C'est donc une bonne chose que le sel. Mais si même le sel vient à s'affadir, avec quoi l'assaisonnera‑t‑on ?
 Lc [14:34] copie vers le presse-papiers 
  • 14.35
    Il n'est bon ni pour la terre ni pour le fumier : on le jette dehors. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! »
 Lc [14:35] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres