Un ami fidèle est un baume de vie, le trouveront ceux qui craignent le Seigneur. Si 6.16

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 2.1
    Comme il était entré de nouveau à Capharnaüm, après quelque temps on apprit qu'il était à la maison.
 Mc [2:1] copie vers le presse-papiers 
  • 2.2
    Et beaucoup se rassemblèrent, en sorte qu'il n'y avait plus de place, même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
 Mc [2:2] copie vers le presse-papiers 
  • 2.3
    On vient lui apporter un paralytique, soulevé par quatre hommes.
 Mc [2:3] copie vers le presse-papiers 
  • 2.4
    Et comme ils ne pouvaient pas le lui présenter à cause de la foule, ils découvrirent la terrasse au‑dessus de l'endroit où il se trouvait et, ayant creusé un trou, ils font descendre le grabat où gisait le paralytique.
 Mc [2:4] copie vers le presse-papiers 
  • 2.5
    Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : « Mon enfant, tes péchés sont remis. »
 Mc [2:5] copie vers le presse-papiers 
  • 2.6
    Or, il y avait là, dans l'assistance, quelques scribes qui pensaient dans leurs coeurs :
 Mc [2:6] copie vers le presse-papiers 
  • 2.7
    « Comment celui‑là parle‑t‑il ainsi ? Il blasphème ! Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul ? »
 Mc [2:7] copie vers le presse-papiers 
  • 2.8
    Et aussitôt, percevant par son esprit qu'ils pensaient ainsi en eux‑mêmes, Jésus leur dit : « Pourquoi de telles pensées dans vos coeurs ?
 Mc [2:8] copie vers le presse-papiers 
  • 2.9
    Quel est le plus facile, de dire au paralytique : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève‑toi, prends ton grabat et marche ?
 Mc [2:9] copie vers le presse-papiers 
  • 2.10
    Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre,
 Mc [2:10] copie vers le presse-papiers 
  • 2.11
    je te l'ordonne, dit‑il au paralytique, lève‑toi, prends ton grabat et va‑t'en chez toi. »
 Mc [2:11] copie vers le presse-papiers 
  • 2.12
    Il se leva et aussitôt, prenant son grabat, il sortit devant tout le monde, de sorte que tous étaient stupéfaits et glorifiaient Dieu en disant : « Jamais nous n'avons rien vu de pareil. »
 Mc [2:12] copie vers le presse-papiers 
  • 2.13
    Il sortit de nouveau au bord de la mer, et toute la foule venait à lui et il les enseignait.
 Mc [2:13] copie vers le presse-papiers 
  • 2.14
    En passant, il vit Lévi, le fils d'Alphée, assis au bureau de la douane, et il lui dit : « Suis‑moi. » Et, se levant, il le suivit.
 Mc [2:14] copie vers le presse-papiers 
  • 2.15
    Alors qu'il était à table dans sa maison, beaucoup de publicains et de pécheurs se trouvaient à table avec Jésus et ses disciples : car il y en avait beaucoup qui le suivaient.
 Mc [2:15] copie vers le presse-papiers 
  • 2.16
    Les scribes des Pharisiens, le voyant manger avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Quoi ? Il mange avec les publicains et les pécheurs ? »
 Mc [2:16] copie vers le presse-papiers 
  • 2.17
    Jésus, qui avait entendu, leur dit : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. »
 Mc [2:17] copie vers le presse-papiers 
  • 2.18
    Les disciples de Jean et les Pharisiens étaient en train de jeûner, et on vient lui dire : « Pourquoi les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent‑ils, et tes disciples ne jeûnent‑ils pas ? »
 Mc [2:18] copie vers le presse-papiers 
  • 2.19
    Jésus leur dit : « Les compagnons de l'époux peuvent‑ils jeûner pendant que l'époux est avec eux ? Tant qu'il ont l'époux avec eux, il ne peuvent pas jeûner.
 Mc [2:19] copie vers le presse-papiers 
  • 2.20
    Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé ; et alors ils jeûneront en ce jour‑là.
 Mc [2:20] copie vers le presse-papiers 
  • 2.21
    Personne ne coud une pièce de drap non foulé à un vieux vêtement ; autrement, la pièce neuve tire sur le vieux vêtement, et la déchirure s'aggrave.
 Mc [2:21] copie vers le presse-papiers 
  • 2.22
    Personne non plus ne met du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, le vin fera éclater les outres, et le vin est perdu aussi bien que les outres. Mais du vin nouveau dans des outres neuves ! »
 Mc [2:22] copie vers le presse-papiers 
  • 2.23
    Et il advint qu'un jour de sabbat il passait à travers les moissons et ses disciples se mirent à se frayer un chemin en arrachant les épis.
 Mc [2:23] copie vers le presse-papiers 
  • 2.24
    Et les Pharisiens lui disaient : « Vois ! Pourquoi font‑ils le jour du sabbat ce qui n'est pas permis ? »
 Mc [2:24] copie vers le presse-papiers 
  • 2.25
    Il leur dit : « N'avez‑vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans le besoin et qu'il eut faim, lui et ses compagnons,
 Mc [2:25] copie vers le presse-papiers 
  • 2.26
    comment il entra dans la demeure de Dieu, au temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains d'oblation qu'il n'est permis de manger qu'aux prêtres, et en donna aussi à ses compagnons ? »
 Mc [2:26] copie vers le presse-papiers 
  • 2.27
    Et il leur disait : « Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat ;
 Mc [2:27] copie vers le presse-papiers 
  • 2.28
    en sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat. »
 Mc [2:28] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres