Décharge sur Yahvé ton fardeau et lui te subviendra, il ne peut laisser à jamais chanceler le juste. Ps 55.23

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 9.1
    S'étant embarqué, il traversa et vint dans sa ville.
 Mt [9:1] copie vers le presse-papiers 
  • 9.2
    Et voici qu'on lui apportait un paralytique étendu sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : « Aie confiance, mon enfant, tes péchés sont remis. »
 Mt [9:2] copie vers le presse-papiers 
  • 9.3
    Et voici que quelques scribes se dirent par‑devers eux : « Celui‑là blasphème. »
 Mt [9:3] copie vers le presse-papiers 
  • 9.4
    Et Jésus, connaissant leurs sentiments, dit : « Pourquoi ces mauvais sentiments dans vos coeurs ?
 Mt [9:4] copie vers le presse-papiers 
  • 9.5
    Quel est donc le plus facile, de dire : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève‑toi et marche ?
 Mt [9:5] copie vers le presse-papiers 
  • 9.6
    Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, lève‑toi, dit‑il alors au paralytique, prends ton lit et va‑t‑en chez toi. »
 Mt [9:6] copie vers le presse-papiers 
  • 9.7
    Et se levant, il s'en alla chez lui.
 Mt [9:7] copie vers le presse-papiers 
  • 9.8
    A cette vue, les foules furent saisies de crainte et glorifièrent Dieu d'avoir donné un tel pouvoir aux hommes.
 Mt [9:8] copie vers le presse-papiers 
  • 9.9
    Etant sorti, Jésus vit, en passant, un homme assis au bureau de la douane, appelé Matthieu, et il lui dit : « Suis‑moi ! » Et, se levant, il le suivit.
 Mt [9:9] copie vers le presse-papiers 
  • 9.10
    Comme il était à table dans la maison, voici que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent se mettre à table avec Jésus et ses disciples.
 Mt [9:10] copie vers le presse-papiers 
  • 9.11
    Ce qu'ayant vu, les Pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange‑t‑il avec les publicains et les pécheurs ? »
 Mt [9:11] copie vers le presse-papiers 
  • 9.12
    Mais lui, qui avait entendu, dit : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades.
 Mt [9:12] copie vers le presse-papiers 
  • 9.13
    Allez donc apprendre ce que signifie : C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. »
 Mt [9:13] copie vers le presse-papiers 
  • 9.14
    Alors les disciples de Jean s'approchent de lui en disant : « Pourquoi nous et les Pharisiens jeûnons‑nous, et tes disciples ne jeûnent pas ? »
 Mt [9:14] copie vers le presse-papiers 
  • 9.15
    Et Jésus leur dit : « Les compagnons de l'époux peuvent‑ils mener le deuil tant que l'époux est avec eux ? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé ; et alors ils jeûneront.
 Mt [9:15] copie vers le presse-papiers 
  • 9.16
    Personne ne rajoute une pièce de drap non foulé à un vieux vêtement ; car le morceau rapporté tire sur le vêtement et la déchirure s'aggrave.
 Mt [9:16] copie vers le presse-papiers 
  • 9.17
    On ne met pas non plus du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. Mais on met du vin nouveau dans des outres neuves, et l'un et l'autre se conservent. »
 Mt [9:17] copie vers le presse-papiers 
  • 9.18
    Tandis qu'il leur parlait, voici qu'un chef s'approche, et il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l'instant ; mais viens lui imposer ta main et elle vivra. »
 Mt [9:18] copie vers le presse-papiers 
  • 9.19
    Et, se levant, Jésus le suivait ainsi que ses disciples.
 Mt [9:19] copie vers le presse-papiers 
  • 9.20
    Or voici qu'une femme, hémorroïsse depuis douze années, s'approcha par derrière et toucha la frange de son manteau.
 Mt [9:20] copie vers le presse-papiers 
  • 9.21
    Car elle se disait en elle‑même : « Si seulement je touche son manteau, je serai sauvée. »
 Mt [9:21] copie vers le presse-papiers 
  • 9.22
    Jésus se retournant la vit et lui dit : « Aie confiance, ma fille, ta foi t'a sauvée. » Et de ce moment la femme fut sauvée.
 Mt [9:22] copie vers le presse-papiers 
  • 9.23
    Arrivé à la maison du chef et voyant les joueurs de flûte et la foule en tumulte, Jésus dit :
 Mt [9:23] copie vers le presse-papiers 
  • 9.24
    Retirez‑vous ; car elle n'est pas morte, la fillette, mais elle dort. » Et ils se moquaient de lui.
 Mt [9:24] copie vers le presse-papiers 
  • 9.25
    Mais, quand on eut mis la foule dehors, il entra, prit la main de la fillette et celle‑ci se dressa.
 Mt [9:25] copie vers le presse-papiers 
  • 9.26
    Le bruit s'en répandit dans toute cette contrée.
 Mt [9:26] copie vers le presse-papiers 
  • 9.27
    Comme Jésus s'en allait de là, deux aveugles le suivirent, qui criaient et disaient : « Aie pitié de nous, Fils de David ! »
 Mt [9:27] copie vers le presse-papiers 
  • 9.28
    Etant arrivé à la maison, les aveugles s'approchèrent de lui et Jésus leur dit : « Croyez‑vous que je puis faire cela » ‑ « Oui, Seigneur », lui disent‑ils.
 Mt [9:28] copie vers le presse-papiers 
  • 9.29
    Alors il leur toucha les yeux en disant : « Qu'il vous advienne selon votre foi. »
 Mt [9:29] copie vers le presse-papiers 
  • 9.30
    Et leurs yeux s'ouvrirent. Jésus alors les rudoya : « Prenez garde ! dit‑il. Que personne ne le sache ! »
 Mt [9:30] copie vers le presse-papiers 
  • 9.31
    Mais eux, étant sortis, répandirent sa renommée dans toute cette contrée.
 Mt [9:31] copie vers le presse-papiers 
  • 9.32
    Comme ils sortaient, voilà qu'on lui présenta un démoniaque muet.
 Mt [9:32] copie vers le presse-papiers 
  • 9.33
    Le démon fut expulsé et le muet parla. Les foules émerveillées disaient : « Jamais pareille chose n'a paru en Israël ! »
 Mt [9:33] copie vers le presse-papiers 
  • 9.34
    Mais les Pharisiens disaient : « C'est par le Prince des démons qu'il expulse les démons. »
 Mt [9:34] copie vers le presse-papiers 
  • 9.35
    Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur.
 Mt [9:35] copie vers le presse-papiers 
  • 9.36
    A la vue des foules il en eut pitié, car ces gens étaient las et prostrés comme des brebis qui n'ont pas de berger.
 Mt [9:36] copie vers le presse-papiers 
  • 9.37
    Alors il dit à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux ;
 Mt [9:37] copie vers le presse-papiers 
  • 9.38
    priez donc le Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson. »
 Mt [9:38] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres