Soyez patients, vous aussi ; affermissez vos coeurs, car l'Avènement du Seigneur est proche. Je 5.8

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 14.1
    En ce temps‑là, la renommée de Jésus parvint aux oreilles d'Hérode le tétrarque,
 Mt [14:1] copie vers le presse-papiers 
  • 14.2
    qui dit à ses serviteurs : « Celui‑là est Jean le Baptiste ! Le voilà ressuscité des morts : d'où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne ! »
 Mt [14:2] copie vers le presse-papiers 
  • 14.3
    C'est qu'en effet Hérode avait fait arrêter, enchaîner et emprisonner Jean, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe son frère.
 Mt [14:3] copie vers le presse-papiers 
  • 14.4
    Car Jean lui disait : « Il ne t'est pas permis de l'avoir. »
 Mt [14:4] copie vers le presse-papiers 
  • 14.5
    Il avait même voulu le tuer, mais avait craint la foule, parce qu'on le tenait pour un prophète.
 Mt [14:5] copie vers le presse-papiers 
  • 14.6
    Or, comme Hérode célébrait son anniversaire de naissance, la fille d'Hérodiade dansa en public et plut à Hérode
 Mt [14:6] copie vers le presse-papiers 
  • 14.7
    au point qu'il s'engagea par serment à lui donner ce qu'elle demanderait.
 Mt [14:7] copie vers le presse-papiers 
  • 14.8
    Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : « Donne‑moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »
 Mt [14:8] copie vers le presse-papiers 
  • 14.9
    Le roi fut contristé, mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda de la lui donner
 Mt [14:9] copie vers le presse-papiers 
  • 14.10
    et envoya décapiter Jean dans la prison.
 Mt [14:10] copie vers le presse-papiers 
  • 14.11
    Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère.
 Mt [14:11] copie vers le presse-papiers 
  • 14.12
    Les disciples de Jean vinrent prendre le cadavre et l'enterrèrent ; puis ils allèrent informer Jésus.
 Mt [14:12] copie vers le presse-papiers 
  • 14.13
    L'ayant appris, Jésus se retira en barque dans un lieu désert, à l'écart ; ce qu'apprenant, les foules partirent à sa suite, venant à pied des villes.
 Mt [14:13] copie vers le presse-papiers 
  • 14.14
    En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié ; et il guérit leurs infirmes.
 Mt [14:14] copie vers le presse-papiers 
  • 14.15
    Le soir venu, les disciples s'approchèrent et lui dirent : « L'endroit est désert et l'heure est déjà passée ; renvoie donc les foules afin qu'elles aillent dans les villages s'acheter de la nourriture. »
 Mt [14:15] copie vers le presse-papiers 
  • 14.16
    Mais Jésus leur dit : « Il n'est pas besoin qu'elles y aillent ; donnez‑leur vous‑mêmes à manger »
 Mt [14:16] copie vers le presse-papiers 
  • 14.17
    « Mais, lui disent‑ils, nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons. » Il dit :
 Mt [14:17] copie vers le presse-papiers 
  • 14.18
    « Apportez‑les moi ici. »
 Mt [14:18] copie vers le presse-papiers 
  • 14.19
    Et, ayant donné l'ordre de faire étendre les foules sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux au ciel, bénit, puis, rompant les pains, il les donna aux disciples, qui les donnèrent aux foules.
 Mt [14:19] copie vers le presse-papiers 
  • 14.20
    Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta le reste des morceaux : douze pleins couffins !
 Mt [14:20] copie vers le presse-papiers 
  • 14.21
    Or ceux qui mangèrent étaient environ 5.000 hommes, sans compter les femmes et les enfants.
 Mt [14:21] copie vers le presse-papiers 
  • 14.22
    Et aussitôt il obligea les disciples à monter dans la barque et à le devancer sur l'autre rive, pendant qu'il renverrait les foules.
 Mt [14:22] copie vers le presse-papiers 
  • 14.23
    Et quand il eut renvoyé les foules, il gravit la montagne, à l'écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
 Mt [14:23] copie vers le presse-papiers 
  • 14.24
    La barque, elle, se trouvait déjà éloignée de la terre de plusieurs stades, harcelée par les vagues, car le vent était contraire.
 Mt [14:24] copie vers le presse-papiers 
  • 14.25
    A la quatrième veille de la nuit, il vint vers eux en marchant sur la mer.
 Mt [14:25] copie vers le presse-papiers 
  • 14.26
    Les disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés : « C'est un fantôme », disaient‑ils, et pris de peur ils se mirent à crier.
 Mt [14:26] copie vers le presse-papiers 
  • 14.27
    Mais aussitôt Jésus leur parla en disant : « Ayez confiance, c'est moi, soyez sans crainte. »
 Mt [14:27] copie vers le presse-papiers 
  • 14.28
    Sur quoi, Pierre lui répondit : « Seigneur, si c'est bien toi, donne‑moi l'ordre de venir à toi sur les eaux »
 Mt [14:28] copie vers le presse-papiers 
  • 14.29
    « Viens », dit Jésus. Et Pierre, descendant de la barque, se mit à marcher sur les eaux et vint vers Jésus.
 Mt [14:29] copie vers le presse-papiers 
  • 14.30
    Mais, voyant le vent, il prit peur et, commençant à couler, il s'écria : « Seigneur, sauve‑moi ! »
 Mt [14:30] copie vers le presse-papiers 
  • 14.31
    Aussitôt Jésus tendit la main et le saisit, en lui disant : « Homme de peu de foi, pourquoi as‑tu douté ? »
 Mt [14:31] copie vers le presse-papiers 
  • 14.32
    Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
 Mt [14:32] copie vers le presse-papiers 
  • 14.33
    Ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, en disant : « Vraiment, tu es Fils de Dieu ! »
 Mt [14:33] copie vers le presse-papiers 
  • 14.34
    Ayant achevé la traversée, ils touchèrent terre à Gennésaret.
 Mt [14:34] copie vers le presse-papiers 
  • 14.35
    Les gens de l'endroit, l'ayant reconnu, mandèrent la nouvelle à tout le voisinage, et on lui présenta tous les malades :
 Mt [14:35] copie vers le presse-papiers 
  • 14.36
    on le priait de les laisser simplement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui touchèrent furent sauvés.
 Mt [14:36] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres