Il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix ! Ph 2.8

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 1.1
    Oracle. Parole de Yahvé à Israël, par le ministère de Malachie.
 Ml [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Je vous ai aimés ! dit Yahvé. ‑ Cependant vous dites : En quoi nous as‑tu aimés ? ‑ Esaü n'était‑il pas le frère de Jacob ? Oracle de Yahvé ; or j'ai aimé Jacob
 Ml [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    mais j'ai haï Esaü. Je fis de ses montagnes une solitude et de son héritage des pâturages de désert.
 Ml [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    Si Edom dit : « Nous avons été détruits, mais nous relèverons nos ruines », ainsi parle Yahvé Sabaot : Qu'ils bâtissent, moi je démolirai ! On les surnommera « Territoire d'impiété » et « Le peuple contre qui Yahvé est courroucé à jamais. »
 Ml [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    Vos yeux le verront et vous direz : Yahvé est grand par‑delà le territoire d'Israël !
 Ml [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    Un fils honore son père ; un serviteur craint son maître. Mais si je suis père, où donc est l'honneur qui m'est dû ? Si je suis maître, où donc est ma crainte ? Dit Yahvé Sabaot, à vous les prêtres, qui méprisez mon Nom. ‑ Mais vous dites : En quoi avons‑nous méprisé ton Nom ?
 Ml [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    C'est que vous offrez sur mon autel des aliments souillés. ‑ Mais vous dites : En quoi t'avons‑nous souillé ? ‑ En disant : La table de Yahvé est méprisable.
 Ml [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Quand vous amenez des bêtes aveugles pour le sacrifice, n'est‑ce pas mal ? Et quand vous en amenez des boiteuses ou des malades, n'est‑ce pas mal ? Présente‑les donc à ton gouverneur : en sera‑t‑il content ? Te recevra‑t‑il bien ? Dit Yahvé Sabaot.
 Ml [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    Et maintenant implorez donc Dieu pour qu'il nous prenne en pitié (c'est de vos mains que cela vient) : vous recevra‑t‑il ? Dit Yahvé Sabaot.
 Ml [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    Oh ! qui d'entre vous fermera les portes pour que vous n'embrasiez pas inutilement mon autel ? Je ne prends nul plaisir en vous, dit Yahvé Sabaot, et n'agrée point les offrandes de vos mains.
 Ml [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    Mais, du levant au couchant, mon Nom est grand chez les nations, et en tout lieu un sacrifice d'encens est présenté à mon Nom ainsi qu'une offrande pure. Car grand est mon Nom chez les nations ! dit Yahvé Sabaot.
 Ml [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Tandis que vous, vous le profanez, en disant : La table du Seigneur est souillée, et ses aliments méprisables.
 Ml [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    Vous dites : Voyez, que de souci ! et vous me dédaignez, dit Yahvé Sabaot. Vous amenez l'animal dérobé, le boiteux et le malade, et vous l'amenez en offrande. Puis‑je l'agréer de votre main ? Dit Yahvé Sabaot.
 Ml [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    Maudit soit le tricheur qui possède dans son troupeau un mâle qu'il voue, et qui me sacrifie une bête tarée. Car je suis un Grand Roi, dit Yahvé Sabaot, et mon Nom est redoutable chez les nations.
 Ml [1:14] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres