Ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l'Esprit est esprit. Jn 3.6

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 63.1
    Quel est donc celui‑ci qui vient d'Edom, de Boçra en habits éclatants, magnifiquement drapé dans son manteau, s'avançant dans la plénitude de sa force ? « C'est moi qui parle avec justice, qui suis puissant pour sauver »
 Is [63:1] copie vers le presse-papiers 
  • 63.2
    Pourquoi ce rouge à ton manteau, pourquoi es‑tu vêtu comme celui qui foule au pressoir ?
 Is [63:2] copie vers le presse-papiers 
  • 63.3
    A la cuve j'ai foulé solitaire, et des gens de mon peuple pas un n'était avec moi. Alors je les ai foulés dans ma colère, je les ai piétinés dans ma fureur, leur sang a giclé sur mes habits, et j'ai taché tous mes vêtements.
 Is [63:3] copie vers le presse-papiers 
  • 63.4
    Car j'ai au coeur un jour de vengeance, c'est l'année de ma rétribution qui vient.
 Is [63:4] copie vers le presse-papiers 
  • 63.5
    Je regarde : personne pour m'aider ! Je montre mon angoisse : personne pour me soutenir ! Alors mon bras est venu à mon secours, c'est ma fureur qui m'a soutenu.
 Is [63:5] copie vers le presse-papiers 
  • 63.6
    J'ai écrasé les peuples dans ma colère, je les ai brisés dans ma fureur, et j'ai fait ruisseler à terre leur sang. »
 Is [63:6] copie vers le presse-papiers 
  • 63.7
    Je vais célébrer les grâces de Yahvé, les louanges de Yahvé, pour tout ce que Yahvé a accompli pour nous, pour sa grande bonté envers la maison d'Israël, pour tout ce qu'il a accompli dans sa miséricorde, pour l'abondance de ses grâces.
 Is [63:7] copie vers le presse-papiers 
  • 63.8
    Car il dit : « Certes, c'est mon peuple, des enfants qui ne vont pas me tromper » ; et il fut pour eux un sauveur.
 Is [63:8] copie vers le presse-papiers 
  • 63.9
    Dans toutes leurs angoisses, ce n'est pas un messager ou un ange, c'est sa face qui les a sauvés. Dans son amour et sa pitié, c'est lui qui les a rachetés, il s'est chargé d'eux et les a portés, tous les jours du passé.
 Is [63:9] copie vers le presse-papiers 
  • 63.10
    Mais eux, ils se sont révoltés et ils ont irrité son Esprit saint. C'est alors qu'il les a pris en aversion et qu'il les a lui‑même combattus.
 Is [63:10] copie vers le presse-papiers 
  • 63.11
    Mais il s'est souvenu des jours d'autrefois, de Moïse, son serviteur. Où est‑il, celui qui les sauva de la mer, le pasteur de son troupeau ? Où est celui qui mettait au milieu d'eux son Esprit saint ?
 Is [63:11] copie vers le presse-papiers 
  • 63.12
    Celui qui accompagna la droite de Moïse de son bras glorieux, qui fendit les eaux devant eux pour se faire un renom éternel ;
 Is [63:12] copie vers le presse-papiers 
  • 63.13
    qui les fit passer par les abîmes, comme un cheval passe dans le désert ; ils ne trébuchèrent pas plus
 Is [63:13] copie vers le presse-papiers 
  • 63.14
    qu'une bête qui descend dans la vallée ; l'Esprit de Yahvé les menait au repos. Ainsi as‑tu conduit ton peuple pour te faire un nom glorieux.
 Is [63:14] copie vers le presse-papiers 
  • 63.15
    Regarde du ciel et vois, depuis ta demeure sainte et glorieuse. Où sont ta jalousie et ta puissance ? Le frémissement de tes entrailles et ta piété pour moi se sont‑ils contenus ?
 Is [63:15] copie vers le presse-papiers 
  • 63.16
    Pourtant tu es notre père. Si Abraham ne nous a pas reconnus, si Israël ne se souvient plus de nous, toi, Yahvé, tu es notre père, notre rédempteur, tel est ton nom depuis toujours.
 Is [63:16] copie vers le presse-papiers 
  • 63.17
    Pourquoi, Yahvé, nous laisser errer loin de tes voies et endurcir nos coeurs en refusant ta crainte ? Reviens, à cause de tes serviteurs et des tribus de ton héritage.
 Is [63:17] copie vers le presse-papiers 
  • 63.18
    Pour bien peu de temps ton peuple saint a joui de son héritage ; nos ennemis ont piétiné ton sanctuaire.
 Is [63:18] copie vers le presse-papiers 
  • 63.19
    Nous sommes, depuis longtemps, des gens sur qui tu ne règnes plus et qui ne portent plus ton nom. Ah ! si tu déchirais les cieux et descendais ‑ devant ta face les montagnes seraient ébranlées ;
 Is [63:19] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres