Fais‑nous voir, Yahvé, ton amour, que nous soit donné ton salut ! Ps 85.8

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 1.1
    Vision d'Isaïe, fils d'Amoç, qu'il reçut au sujet de Juda et de Jérusalem, au temps d'Ozias, de Yotam, d'Achaz et d'Ezéchias, rois de Juda.
 Is [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Cieux écoutez, terre, prête l'oreille, car Yahvé parle. J'ai élevé des enfants, je les ai fait grandir, mais ils se sont révoltés contre moi.
 Is [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    Le boeuf connaît son possesseur, et l'âne la crèche de son maître, Israël ne connaît pas, mon peuple ne comprend pas.
 Is [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    Malheur ! nation pécheresse ! peuple coupable ! race de malfaiteurs, fils pervertis ! Ils ont abandonné Yahvé, ils ont méprisé le Saint d'Israël, ils se sont détournés de lui.
 Is [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    Où frapper encore, si vous persévérez dans la trahison ? Toute la tête est mal‑en‑point, tout le coeur est malade,
 Is [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    de la plante des pieds à la tête, il ne reste rien de sain. Ce n'est que blessures, contusions, plaies ouvertes, qui ne sont pas pansées ni bandées, ni soignées avec de l'huile.
 Is [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    Votre pays est une désolation, vos villes sont la proie du feu, votre sol, sous vos yeux des étrangers le ravagent, c'est la désolation comme une dévastation d'étrangers.
 Is [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Elle est restée, la fille de Sion, comme une hutte dans une vigne, comme un abri dans un champ de concombres, comme une ville assiégée.
 Is [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    Si Yahvé Sabaot ne nous avait laissé quelques rares survivants, nous serions comme Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe.
 Is [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    Ecoutez la parole de Yahvé, chefs de Sodome, prêtez l'oreille à l'enseignement de notre Dieu, peuple de Gomorrhe !
 Is [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    Que m'importent vos innombrables sacrifices, dit Yahvé. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux ; au sang des taureaux, des agneaux et des boucs, je ne prends pas plaisir.
 Is [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous a demandé de fouler mes parvis ?
 Is [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    N'apportez plus d'oblation vaine : c'est pour moi une fumée insupportable ! Néoménie, sabbat, assemblée, je ne supporte pas fausseté et solennité.
 Is [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    Vos néoménies, vos réunions, mon âme les hait ; elles me sont un fardeau que je suis las de porter.
 Is [1:14] copie vers le presse-papiers 
  • 1.15
    Quand vous étendez les mains, je détourne les yeux ; vous avez beau multiplier les prières, moi je n'écoute pas. Vos mains sont pleines de sang :
 Is [1:15] copie vers le presse-papiers 
  • 1.16
    lavez‑vous, purifiez‑vous ! Otez de ma vue vos actions perverses ! Cessez de faire le mal,
 Is [1:16] copie vers le presse-papiers 
  • 1.17
    apprenez à faire le bien ! Recherchez le droit, redressez le violent ! Faites droit à l'orphelin, plaidez pour la veuve !
 Is [1:17] copie vers le presse-papiers 
  • 1.18
    Allons ! Discutons ! dit Yahvé. Quand vos péchés seraient comme l'écarlate, comme neige ils blanchiront ; quand ils seraient rouges comme la pourpre, comme laine ils deviendront.
 Is [1:18] copie vers le presse-papiers 
  • 1.19
    Si vous voulez bien obéir, vous mangerez les produits du terroir.
 Is [1:19] copie vers le presse-papiers 
  • 1.20
    Mais si vous refusez et vous rebellez, c'est l'épée qui vous mangera ! Car la bouche de Yahvé a parlé.
 Is [1:20] copie vers le presse-papiers 
  • 1.21
    Comment est‑elle devenue une prostituée, la cité fidèle ? Sion, pleine de droiture, où la justice habitait, et maintenant des assassins !
 Is [1:21] copie vers le presse-papiers 
  • 1.22
    Ton argent est changé en scories, ta boisson est coupée d'eau.
 Is [1:22] copie vers le presse-papiers 
  • 1.23
    Tes princes sont des rebelles, complices de brigands, tous avides de présents, courant après les pots‑de‑vin. Ils ne font pas droit à l'orphelin, la cause de la veuve ne leur parvient pas.
 Is [1:23] copie vers le presse-papiers 
  • 1.24
    C'est pourquoi, oracle du Seigneur Yahvé Sabaot, le Puissant d'Israël : Malheur ! j'aurai raison de mes adversaires, je me vengerai de mes ennemis.
 Is [1:24] copie vers le presse-papiers 
  • 1.25
    Je tournerai la main contre toi, j'épurerai comme à la potasse tes scories, j'ôterai tous tes déchets.
 Is [1:25] copie vers le presse-papiers 
  • 1.26
    Je rendrai tes juges tels que jadis, tes conseillers tels qu'autrefois. Après quoi on t'appellera Ville‑de‑Justice, Cité fidèle.
 Is [1:26] copie vers le presse-papiers 
  • 1.27
    Sion sera rachetée par la droiture, et ceux qui reviendront, par la justice.
 Is [1:27] copie vers le presse-papiers 
  • 1.28
    C'est la destruction des criminels et des pécheurs, tous ensemble ! Ceux qui abandonnent Yahvé périront.
 Is [1:28] copie vers le presse-papiers 
  • 1.29
    Oui, on aura honte des térébinthes qui font vos délices, vous rougirez des jardins que vous avez choisis.
 Is [1:29] copie vers le presse-papiers 
  • 1.30
    Car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri, et comme un jardin qui n'a plus d'eau.
 Is [1:30] copie vers le presse-papiers 
  • 1.31
    Le colosse deviendra comme de l'étoupe, et son oeuvre sera l'étincelle : ils flamberont tous deux ensemble, et personne pour éteindre.
 Is [1:31] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres