Si le monde vous hait, sachez que moi, il m'a pris en haine avant vous. Jn 15.18

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 139.1
    Du maître de chant. De David. Psaume. Yahvé, tu me sondes et me connais ;
 Ps [139:1] copie vers le presse-papiers 
  • 139.2
    que je me lève ou m'assoie, tu le sais, tu perces de loin mes pensées ;
 Ps [139:2] copie vers le presse-papiers 
  • 139.3
    que je marche ou me couche, tu le sens, mes chemins te sont tous familiers.
 Ps [139:3] copie vers le presse-papiers 
  • 139.4
    La parole n'est pas encore sur ma langue, et voici, Yahvé, tu la sais tout entière ;
 Ps [139:4] copie vers le presse-papiers 
  • 139.5
    derrière et devant tu m'enserres, tu as mis sur moi ta main.
 Ps [139:5] copie vers le presse-papiers 
  • 139.6
    Merveille de science qui me dépasse, hauteur où je ne puis atteindre.
 Ps [139:6] copie vers le presse-papiers 
  • 139.7
    Où irai‑je loin de ton esprit, où fuirai‑je loin de ta face ?
 Ps [139:7] copie vers le presse-papiers 
  • 139.8
    Si j'escalade les cieux, tu es là, qu'au shéol je me couche, te voici.
 Ps [139:8] copie vers le presse-papiers 
  • 139.9
    Je prends les ailes de l'aurore, je me loge au plus loin de la mer,
 Ps [139:9] copie vers le presse-papiers 
  • 139.10
    même là, ta main me conduit, ta droite me saisit.
 Ps [139:10] copie vers le presse-papiers 
  • 139.11
    Je dirai : « Que me presse la ténèbre, que la nuit soit pour moi une ceinture » ;
 Ps [139:11] copie vers le presse-papiers 
  • 139.12
    même la ténèbre n'est point ténèbre devant toi et la nuit comme le jour illumine.
 Ps [139:12] copie vers le presse-papiers 
  • 139.13
    C'est toi qui m'as formé les reins, qui m'as tissé au ventre de ma mère ;
 Ps [139:13] copie vers le presse-papiers 
  • 139.14
    je te rends grâce pour tant de prodiges : merveille que je suis, merveille que tes oeuvres. Mon âme, tu la connaissais bien,
 Ps [139:14] copie vers le presse-papiers 
  • 139.15
    mes os n'étaient point cachés de toi, quand je fus façonné dans le secret, brodé au profond de la terre.
 Ps [139:15] copie vers le presse-papiers 
  • 139.16
    Mon embryon, tes yeux le voyaient ; sur ton livre, ils sont tous inscrits les jours qui ont été fixés, et chacun d'eux y figure.
 Ps [139:16] copie vers le presse-papiers 
  • 139.17
    Mais pour moi, que tes pensées sont difficiles, ô Dieu, que la somme en est imposante !
 Ps [139:17] copie vers le presse-papiers 
  • 139.18
    Je les compte, il en est plus que sable ; ai‑je fini, je suis encore avec toi.
 Ps [139:18] copie vers le presse-papiers 
  • 139.19
    Si tu voulais, ô Dieu, tuer l'impie ! Hommes de sang, allez‑vous‑en de moi !
 Ps [139:19] copie vers le presse-papiers 
  • 139.20
    Eux qui parlent de toi sournoisement, qui tiennent pour rien tes pensées.
 Ps [139:20] copie vers le presse-papiers 
  • 139.21
    Yahvé, n'ai‑je pas en haine qui te hait, en dégoût, ceux qui se dressent contre toi ?
 Ps [139:21] copie vers le presse-papiers 
  • 139.22
    Je les hais d'une haine parfaite, ce sont pour moi des ennemis.
 Ps [139:22] copie vers le presse-papiers 
  • 139.23
    Sonde‑moi, ô Dieu, connais mon coeur, scrute‑moi, connais mon souci ;
 Ps [139:23] copie vers le presse-papiers 
  • 139.24
    vois que mon chemin ne soit fatal, conduis‑moi sur le chemin d'éternité.
 Ps [139:24] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres