Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Mt 5.9

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 10.1
    Pourquoi, Yahvé, restes‑tu loin, te caches‑tu aux temps de détresse ?
 Ps [10:1] copie vers le presse-papiers 
  • 10.2
    Sous l'orgueil de l'impie le malheureux est pourchassé, il est pris aux ruses que l'autre a combinées.
 Ps [10:2] copie vers le presse-papiers 
  • 10.3
    L'impie se loue des désirs de son âme, l'homme avide qui bénit méprise Yahvé,
 Ps [10:3] copie vers le presse-papiers 
  • 10.4
    l'impie, arrogant, ne cherche point : « Pas de Dieu ! » voilà toute sa pensée.
 Ps [10:4] copie vers le presse-papiers 
  • 10.5
    A chaque instant ses démarches aboutissent, tes jugements sont trop hauts pour lui, tous ses rivaux, il souffle sur eux.
 Ps [10:5] copie vers le presse-papiers 
  • 10.6
    Il dit en son coeur : « Je tiendrai bon d'âge en âge. » Lui qui n'est pas dans le malheur,
 Ps [10:6] copie vers le presse-papiers 
  • 10.7
    il maudit. Fraude et violence lui emplissent la bouche, sous sa langue peine et méfait ;
 Ps [10:7] copie vers le presse-papiers 
  • 10.8
    il est assis à l'affût dans les roseaux, sous les couverts il massacre l'innocent. Des yeux il épie le misérable,
 Ps [10:8] copie vers le presse-papiers 
  • 10.9
    à l'affût, bien couvert, comme un lion dans son fourré, à l'affût pour ravir le malheureux, il ravit le malheureux en le traînant dans son filet.
 Ps [10:9] copie vers le presse-papiers 
  • 10.10
    Il épie, s'accroupit, se tapit, le misérable tombe en son pouvoir ;
 Ps [10:10] copie vers le presse-papiers 
  • 10.11
    il dit en son coeur : « Dieu oublie, il se couvre la face pour ne pas voir jusqu'à la fin. »
 Ps [10:11] copie vers le presse-papiers 
  • 10.12
    Dresse‑toi, Yahvé ! O Dieu, lève ta main, n'oublie pas les malheureux !
 Ps [10:12] copie vers le presse-papiers 
  • 10.13
    Pourquoi l'impie blasphème‑t‑il Dieu, dit‑il en son coeur : « Tu ne chercheras point ? »
 Ps [10:13] copie vers le presse-papiers 
  • 10.14
    Tu as vu, toi, la peine et les pleurs, tu regardes pour les prendre en ta main : à toi le misérable s'abandonne, l'orphelin, toi, tu le secours.
 Ps [10:14] copie vers le presse-papiers 
  • 10.15
    Brise le bras de l'impie, du méchant, tu chercheras son impiété, tu ne la trouveras plus.
 Ps [10:15] copie vers le presse-papiers 
  • 10.16
    Yahvé est roi pour toujours et à jamais, les païens ont disparu de sa terre.
 Ps [10:16] copie vers le presse-papiers 
  • 10.17
    Le désir des humbles, tu l'écoutes, Yahvé, tu affermis leur coeur, tu tends l'oreille,
 Ps [10:17] copie vers le presse-papiers 
  • 10.18
    pour juger l'orphelin et l'opprimé : qu'il cesse de faire peur, l'homme né de la terre !
 Ps [10:18] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres