Regarde, réponds‑moi, Yahvé mon Dieu ! Illumine mes yeux, que dans la mort je ne m'endorme. Ps 13.4


Bible de Jérusalem ++

Ancien Testament
Les Livres historiques
Tobie
1
  • 1.1
    Histoire de Tobit, fils de Tobiel, fils de Ananiel, fils d'Adouel, fils de Gabaël, de la lignée d'Asiel, de la tribu de Nephtali.
 Tb [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Aux jours de Salmanasar, roi d'Assyrie, il fut déporté de Tibé, qui se trouve au sud de Kédès‑Nephtali, en Haute‑Galilée, au‑dessus de Hasor, à l'ouest, au soleil couchant, et au nord de Shephat.
 Tb [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    Moi, Tobit, j'ai marché sur des chemins de vérité et dans les bonnes oeuvres tous les jours de ma vie. J'ai fait beaucoup d'aumônes à mes frères et à mes compatriotes déportés avec moi à Ninive, au pays d'Assyrie.
 Tb [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    Dans ma jeunesse, quand j'étais encore dans mon pays, la terre d'Israël, toute la tribu de Nephtali mon ancêtre se détacha de la maison de David et de Jérusalem. C'était pourtant la ville choisie parmi toutes les tribus d'Israël pour leurs sacrifices ; c'était là que le Temple où Dieu réside avait été bâti et dédié pour toutes les générations à venir.
 Tb [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    Tous mes frères, et la maison de Nephtali, eux, sacrifiaient au veau qu'avait fait Jéroboam, roi d'Israël, à Dan, sur tous les monts de Galilée.
 Tb [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    Bien des fois, j'étais absolument seul à venir en pèlerinage à Jérusalem, pour satisfaire à la loi qui oblige tout Israël à perpétuité. Je courais à Jérusalem, avec les prémices des fruits et des animaux, la dîme du bétail, et la première tonte des brebis.
 Tb [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    Je les donnais aux prêtres, fils d'Aaron, pour l'autel. Aux lévites, alors en fonction à Jérusalem, je donnais la dîme du vin et du blé, des olives, des grenades et des autres fruits. Je prélevais en espèces la seconde dîme, six ans de suite, et j'allais la dépenser à Jérusalem chaque année.
 Tb [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Je donnais la troisième aux orphelins, aux veuves et aux étrangers qui vivent avec les Israélites ; je la leur apportais en présent tous les trois ans. Nous la mangions, fidèles à la fois aux prescriptions de la Loi mosaïque et aux recommandations de Debbora, mère de Ananiel, notre père ; parce que mon père était mort, en me laissant orphelin.
 Tb [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    A l'âge d'homme, je pris une femme de notre parenté, qui s'appelait Anna ; elle me donna un fils que je nommai Tobie.
 Tb [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    Lors de la déportation en Assyrie, quand je fus emmené, je vins à Ninive. Tous mes frères, et ceux de ma race, mangeaient les mets des païens ;
 Tb [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    pour moi, je me gardai de manger les mets des païens.
 Tb [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Comme j'avais été fidèle à mon Dieu de tout mon coeur,
 Tb [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    le Très‑Haut me donna la faveur de Salmanasar, dont je devins l'homme d'affaires.
 Tb [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    Je voyageais en Médie, où je passai des marchés pour lui, jusqu'à sa mort ; et je déposai chez Gabaël, frère de Gabri, à Rhagès de Médie, des sacs d'argent pour dix talents.
 Tb [1:14] copie vers le presse-papiers 
  • 1.15
    A la mort de Salmanasar, Sennachérib, son fils, lui succéda ; les routes de Médie se fermèrent, et je ne pus continuer à m'y rendre.
 Tb [1:15] copie vers le presse-papiers 
  • 1.16
    Aux jours de Salmanasar, j'avais fait souvent l'aumône à mes frères de race,
 Tb [1:16] copie vers le presse-papiers 
  • 1.17
    je donnais mon pain aux affamés, et des habits à ceux qui étaient nus ; et j'enterrais, quand j'en voyais, les cadavres de mes compatriotes, jetés par‑dessus les remparts de Ninive.
 Tb [1:17] copie vers le presse-papiers 
  • 1.18
    J'enterrai de même ceux que tua Sennachérib. ‑ Quand il revint en fuyard de Judée, après le châtiment du Roi du Ciel sur le blasphémateur, Sennachérib, dans sa colère, tua un grand nombre d'Israélites. ‑ Alors, je dérobais leurs corps pour les ensevelir ; Sennachérib les cherchait et ne les trouvait plus.
 Tb [1:18] copie vers le presse-papiers 
  • 1.19
    Un Ninivite vint informer le roi que j'étais le fossoyeur clandestin. Quand je sus le roi renseigné sur mon compte, que je me vis recherché pour être mis à mort, j'eus peur, et je pris la fuite.
 Tb [1:19] copie vers le presse-papiers 
  • 1.20
    Tous mes biens furent saisis ; tout fut confisqué pour le trésor ; rien ne me resta, que ma femme Anna, et que mon fils Tobie.
 Tb [1:20] copie vers le presse-papiers 
  • 1.21
    Moins de 40 jours après, le roi fut assassiné par ses deux fils, qui s'enfuirent dans les monts Ararat. Asarhaddon, son fils, lui succéda. Ahikar, fils de mon frère Anaël, fut chargé des comptes du royaume, et il avait la direction générale des affaires.
 Tb [1:21] copie vers le presse-papiers 
  • 1.22
    Alors Ahikar intercéda pour moi, et je pus redescendre à Ninive. C'est que Ahikar, sous Sennachérib, roi d'Assyrie, avait été grand échanson, garde du sceau, administrateur et maître des comptes ; et Asarhaddon l'avait maintenu en fonctions. Il était de ma parenté, c'était mon neveu.
 Tb [1:22] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres