Fais‑moi connaître, Yahvé, tes voies, enseigne‑moi tes sentiers. Ps 25.4
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

Attention_ Il s'agit d'un livre apocryphe, ce sont des textes que l'Église catholique n'a pas retenus dans son canon. Ce sont des œuvres dont on ne peut assurer totalement l'origine, ou attribuées à une personne dont on sait qu'il est impossible qu'elle les ait écrites elle-même (les Églises issues de la Réforme les nomment pseudépigraphes).
  • 75.1
    Les chefs des princes des mille qui sont préposés à toute créature et à toutes les étoiles, avec les quatre (jours) qui sont ajoutés ne sont pas distincts de leur œuvre, conformément à la supputation de l’année, et ils servent pendant quatre jours qui ne sont pas comptés dans la supputation de l’année.
  • 75.2
    Et à cause d’eux les hommes errent à leur sujet, car ces lumières servent exactement les stations du monde, une à la première porte et une à la troisième porte, une à la quatrième porte et une à la sixième porte, et l’harmonie du monde s’accomplit en trois cent soixante‑quatre stations du monde.
  • 75.3
    Car les signes, les temps, les années et les jours me fit voir Uriel, l’ange que le Seigneur de gloire a préposé au monde sur toutes les lumières du ciel, dans le ciel et dans le monde, pour que le soleil, la lune et les étoiles et toutes les créatures serves qui tournent sur tous les chars du ciel, règnent à la face du ciel et soient vus sur la terre et soient les guides du jour et de la nuit.
  • 75.4
    Uriel me fit voir également douze portes ouvertes dans l’orbite du char du soleil dans les cieux ; par elles sortent les rayons du soleil, et par elles se répand la chaleur sur la terre lorsqu’elles sont ouvertes dans les temps qui leur sont fixés.
  • 75.5
    Et (elles, servent aussi) aux vents et à l’esprit de la rosée, quand elles sont ouvertes, ouvertes dans les cieux, aux extrémités.
  • 75.6
    Douze portes j’ai vues dans les cieux aux confins de la terre : d’elles sortent le soleil, la lune et les étoiles et toute œuvre du ciel à l’orient et à l’occident.
  • 75.7
    Et il y a de nombreuses fenêtres ouvertes à droite et à gauche, et chaque fenêtre répand la chaleur en son temps ; elles répondent à ces portes par lesquelles se lèvent les étoiles comme il (Dieu) leur a ordonné, et par lesquelles elles se couchent selon leur nombre.
  • 75.8
    Et j’ai vu dans les cieux des chars qui parcourent le monde au‑dessus de ces portes ; dans ces (chars) tournent les étoiles qui ne se couchent pas.
  • 75.9
    Et il en est un plus grand que tous, c’est celui qui fait le tour du monde entier.