Les deux ne feront qu'une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Mc 10.8

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 2.1
    Un homme de la maison de Lévi s'en alla prendre pour femme une fille de Lévi.
 Ex [2:1] copie vers le presse-papiers 
  • 2.2
    Celle‑ci conçut et enfanta un fils. Voyant combien il était beau, elle le dissimula pendant trois mois.
 Ex [2:2] copie vers le presse-papiers 
  • 2.3
    Ne pouvant le dissimuler plus longtemps, elle prit pour lui une corbeille de papyrus qu'elle enduisit de bitume et de poix, y plaça l'enfant et la déposa dans les roseaux sur la rive du Fleuve.
 Ex [2:3] copie vers le presse-papiers 
  • 2.4
    La soeur de l'enfant se posta à distance pour voir ce qui lui adviendrait.
 Ex [2:4] copie vers le presse-papiers 
  • 2.5
    Or la fille de Pharaon descendit au Fleuve pour s'y baigner, tandis que ses servantes se promenaient sur la rive du Fleuve. Elle aperçut la corbeille parmi les roseaux et envoya sa servante la prendre.
 Ex [2:5] copie vers le presse-papiers 
  • 2.6
    Elle l'ouvrit et vit l'enfant : c'était un garçon qui pleurait. Touchée de compassion pour lui, elle dit : « C'est un des petits Hébreux. »
 Ex [2:6] copie vers le presse-papiers 
  • 2.7
    La soeur de l'enfant dit alors à la fille de Pharaon : « Veux‑tu que j'aille te chercher, parmi les femmes des Hébreux, une nourrice qui te nourrira cet enfant ?
 Ex [2:7] copie vers le presse-papiers 
  • 2.8
    Va », lui répondit la fille de Pharaon. La jeune fille alla donc chercher la mère de l'enfant.
 Ex [2:8] copie vers le presse-papiers 
  • 2.9
    La fille de Pharaon lui dit : « Emmène cet enfant et nourris‑le moi, je te donnerai moi‑même ton salaire. » Alors la femme emporta l'enfant et le nourrit.
 Ex [2:9] copie vers le presse-papiers 
  • 2.10
    Quand l'enfant eut grandi, elle le ramena à la fille de Pharaon qui le traita comme un fils et lui donna le nom de Moïse, car, disait‑elle, « je l'ai tiré des eaux. »
 Ex [2:10] copie vers le presse-papiers 
  • 2.11
    Il advint, en ces jours‑là, que Moïse, qui avait grandi, alla voir ses frères. Il vit les corvées auxquelles ils étaient astreints ; il vit aussi un Egyptien qui frappait un Hébreu, un de ses frères.
 Ex [2:11] copie vers le presse-papiers 
  • 2.12
    Il se tourna de‑ci de‑là, et voyant qu'il n'y avait personne, il tua l'Egyptien et le cacha dans le sable.
 Ex [2:12] copie vers le presse-papiers 
  • 2.13
    Le jour suivant, il revint alors que deux Hébreux se battaient. « Pourquoi frappes‑tu ton compagnon ? » Dit‑il à l'agresseur.
 Ex [2:13] copie vers le presse-papiers 
  • 2.14
    Celui‑ci répondit : « Qui t'a constitué notre chef et notre juge ? Veux‑tu me tuer comme tu as tué l'Egyptien ? » Moïse effrayé se dit : « Certainement l'affaire se sait. »
 Ex [2:14] copie vers le presse-papiers 
  • 2.15
    Pharaon entendit parler de cette affaire et chercha à tuer Moïse. Moïse s'enfuit loin de Pharaon ; il se rendit au pays de Madiân et s'assit auprès d'un puits.
 Ex [2:15] copie vers le presse-papiers 
  • 2.16
    Or un prêtre de Madiân avait sept filles. Elles vinrent puiser et remplir les auges pour abreuver le petit bétail de leur père.
 Ex [2:16] copie vers le presse-papiers 
  • 2.17
    Des bergers survinrent et les chassèrent. Moïse se leva, vint à leur secours et abreuva le petit bétail.
 Ex [2:17] copie vers le presse-papiers 
  • 2.18
    Elles revinrent auprès de Réuel, leur père, qui leur dit : « Pourquoi revenez‑vous si tôt aujourd'hui ? »
 Ex [2:18] copie vers le presse-papiers 
  • 2.19
    Elles lui dirent : « Un Egyptien nous a tirées des mains des bergers ; il a même puisé pour nous et abreuvé le petit bétail.
 Ex [2:19] copie vers le presse-papiers 
  • 2.20
    Et où est‑il ? Demanda‑t‑il à ses filles. Pourquoi donc avez‑vous abandonné cet homme ? Invitez‑le à manger. »
 Ex [2:20] copie vers le presse-papiers 
  • 2.21
    Moïse consentit à s'établir auprès de cet homme qui lui donna sa fille, Cippora.
 Ex [2:21] copie vers le presse-papiers 
  • 2.22
    Elle mit au monde un fils qu'il nomma Gershom car, dit‑il, « je suis un immigré en terre étrangère. »
 Ex [2:22] copie vers le presse-papiers 
  • 2.23
    Au cours de cette longue période, le roi d'Egypte mourut. Les Israélites, gémissant de leur servitude, crièrent, et leur appel à l'aide monta vers Dieu, du fond de leur servitude.
 Ex [2:23] copie vers le presse-papiers 
  • 2.24
    Dieu entendit leur gémissement ; Dieu se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob.
 Ex [2:24] copie vers le presse-papiers 
  • 2.25
    Dieu vit les Israélites et Dieu se fit connaître.
 Ex [2:25] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres