Qui donc se fera petit comme ce petit enfant‑là, celui‑là est le plus grand dans le Royaume des Cieux. Mt 18.4

Bible de Jérusalem ++

  • Copier dans le presse-papier
  • 44.1
    Puis Joseph dit à son intendant : « Remplis les sacs de ces gens avec autant de vivres qu'ils peuvent porter et mets l'argent de chacun à l'entrée de son sac.
 Gn [44:1] copie vers le presse-papiers 
  • 44.2
    Ma coupe, celle d'argent, tu la mettras à l'entrée du sac du plus jeune, avec le prix de son grain. » Et il fit comme Joseph avait dit.
 Gn [44:2] copie vers le presse-papiers 
  • 44.3
    Lorsque le matin parut, on renvoya nos gens avec leurs ânes.
 Gn [44:3] copie vers le presse-papiers 
  • 44.4
    Ils étaient à peine sortis de la ville et n'étaient pas bien loin que Joseph dit à son intendant : « Debout ! Cours après ces hommes, rattrape‑les et dis‑leur : Pourquoi avez‑vous rendu le mal pour le bien ?
 Gn [44:4] copie vers le presse-papiers 
  • 44.5
    N'est‑ce pas ce qui sert à mon maître pour boire et aussi pour lire les présages ? C'est mal ce que vous avez fait ! »
 Gn [44:5] copie vers le presse-papiers 
  • 44.6
    Il les attrapa donc et leur redit ces paroles.
 Gn [44:6] copie vers le presse-papiers 
  • 44.7
    Mais ils répondirent : « Pourquoi Monseigneur parle‑t‑il ainsi ? Loin de tes serviteurs de faire une chose pareille !
 Gn [44:7] copie vers le presse-papiers 
  • 44.8
    Vois donc : l'argent que nous avions trouvé à l'entrée de nos sacs à blé, nous te l'avons rapporté du pays de Canaan, comment aurions‑nous volé de la maison de ton maître argent ou or ?
 Gn [44:8] copie vers le presse-papiers 
  • 44.9
    Celui de tes serviteurs avec qui on trouvera l'objet sera mis à mort et nous‑mêmes deviendrons esclaves de Monseigneur. »
 Gn [44:9] copie vers le presse-papiers 
  • 44.10
    Il reprit : « Eh bien ! Qu'il en soit comme vous avez dit : celui avec qui on trouvera l'objet sera mon esclave, mais vous autres vous serez quittes. »
 Gn [44:10] copie vers le presse-papiers 
  • 44.11
    Vite, chacun descendit à terre son sac à blé et chacun l'ouvrit.
 Gn [44:11] copie vers le presse-papiers 
  • 44.12
    Il les fouilla en commençant par l'aîné et en finissant par le plus jeune, et la coupe fut trouvée dans le sac de Benjamin !
 Gn [44:12] copie vers le presse-papiers 
  • 44.13
    Alors, ils déchirèrent leurs vêtements, rechargèrent chacun son âne et revinrent à la ville.
 Gn [44:13] copie vers le presse-papiers 
  • 44.14
    Lorsque Juda et ses frères entrèrent dans la maison de Joseph, celui‑ci s'y trouvait encore, et ils tombèrent à terre devant lui.
 Gn [44:14] copie vers le presse-papiers 
  • 44.15
    Joseph leur demanda : « Quelle est cette action que vous avez commise ? Ne saviez‑vous pas qu'un homme comme moi sait deviner ? »
 Gn [44:15] copie vers le presse-papiers 
  • 44.16
    Et Juda répondit : « Que dirons‑nous à Monseigneur, comment parler et comment nous justifier ? C'est Dieu qui a mis en évidence la faute de tes serviteurs. Nous voici donc les esclaves de Monseigneur, aussi bien nous autres que celui aux mains duquel on a trouvé la coupe. »
 Gn [44:16] copie vers le presse-papiers 
  • 44.17
    Mais il reprit : « Loin de moi d'agir ainsi ! L'homme aux mains duquel la coupe a été trouvée sera mon esclave, mais vous, retournez en paix chez votre père. »
 Gn [44:17] copie vers le presse-papiers 
  • 44.18
    Alors Juda s'approcha de lui et dit : « S'il te plaît, Monseigneur, permets que ton serviteur fasse entendre un mot aux oreilles de Monseigneur, sans que ta colère s'enflamme contre ton serviteur, car tu es vraiment comme Pharaon !
 Gn [44:18] copie vers le presse-papiers 
  • 44.19
    Monseigneur avait posé cette question à ses serviteurs : Avez‑vous encore un père ou un frère ?
 Gn [44:19] copie vers le presse-papiers 
  • 44.20
    Et nous avons répondu à Monseigneur : Nous avons un vieux père et un cadet, qui lui est né dans sa vieillesse ; le frère de celui‑ci est mort, il reste le seul enfant de sa mère et notre père l'aime !
 Gn [44:20] copie vers le presse-papiers 
  • 44.21
    Alors tu as dit à tes serviteurs : Amenez‑le moi, que mon regard se pose sur lui.
 Gn [44:21] copie vers le presse-papiers 
  • 44.22
    Nous avons répondu à Monseigneur : L'enfant ne peut pas quitter son père ; s'il quitte son père, celui‑ci en mourra.
 Gn [44:22] copie vers le presse-papiers 
  • 44.23
    Mais tu as insisté auprès de tes serviteurs : Si votre plus jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne serez plus admis en ma présence.
 Gn [44:23] copie vers le presse-papiers 
  • 44.24
    Donc, lorsque nous sommes remontés chez ton serviteur, mon père, nous lui avons apporté les paroles de Monseigneur.
 Gn [44:24] copie vers le presse-papiers 
  • 44.25
    Et lorsque notre père a dit : Retournez pour nous acheter un peu de vivres,
 Gn [44:25] copie vers le presse-papiers 
  • 44.26
    nous avons répondu : Nous ne pouvons pas descendre. Nous ne descendrons que si notre jeune frère est avec nous, car il n'est pas possible que nous soyons admis en présence de cet homme sans que notre plus jeune frère soit avec nous.
 Gn [44:26] copie vers le presse-papiers 
  • 44.27
    Alors ton serviteur, mon père, nous a dit : Vous savez bien que ma femme ne m'a donné que deux enfants :
 Gn [44:27] copie vers le presse-papiers 
  • 44.28
    l'un m'a quitté et j'ai dit : il a été mis en pièces ! et je ne l'ai plus revu jusqu'à présent.
 Gn [44:28] copie vers le presse-papiers 
  • 44.29
    Que vous preniez encore celui‑ci d'auprès de moi et qu'il lui arrive malheur et vous feriez descendre dans la peine mes cheveux blancs au shéol.
 Gn [44:29] copie vers le presse-papiers 
  • 44.30
    Maintenant, si j'arrive chez ton serviteur, mon père, sans que soit avec nous l'enfant à l'âme duquel son âme est liée,
 Gn [44:30] copie vers le presse-papiers 
  • 44.31
    dès qu'il verra que l'enfant n'est pas avec nous, il mourra, et tes serviteurs auront fait descendre dans l'affliction les cheveux blancs de ton serviteur, notre père, au shéol.
 Gn [44:31] copie vers le presse-papiers 
  • 44.32
    Et ton serviteur s'est porté garant de l'enfant auprès de mon père, en ces termes : Si je ne te le ramène pas, j'en serai coupable envers mon père toute ma vie.
 Gn [44:32] copie vers le presse-papiers 
  • 44.33
    Maintenant, que ton serviteur reste comme esclave de Monseigneur à la place de l'enfant et que celui‑ci remonte avec ses frères.
 Gn [44:33] copie vers le presse-papiers 
  • 44.34
    Comment, en effet, pourrais‑je remonter chez mon père sans que l'enfant soit avec moi ? Je ne veux pas voir le malheur qui frapperait mon père. »
 Gn [44:34] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres